Être à l’aise à l’oral, ça sert à quoi ?

C’est l’été, me direz-vous; les vacances pour beaucoup d’entre-nous; d’autant plus, lorsque l’on est collégien.nelycéen.ne ou étudiant.e. Bref, ce n’est pas franchement le moment de se prendre la tête avec une question pareille : être à l’aise à l’oral, ça sert à quoi ?  Eh bien je persiste et signe : c’est le bon moment, parce qu’à distance du tourbillon dans lequel parents ou jeunes, nous nous laissons  emporter durant l’année scolaire. Et aussi parce que répondre au “pourquoi” être bon.ne à l’oral est un levier de motivation qui vous permettra d’engager du bon pied votre rentrée.

A l’issue de cet article, je vous partage trois clés de réussite à l’oral et trois exercices de relaxation.

Alors, à quoi ça sert d’être à l’aise à l’oral,de savoir bien parler en public ?

Pour avoir des bonnes notes au baccalauréat ? Pour réussir ses études ? Pour avoir un bon CV ?

C’est ce que j’entends (trop) souvent. D’où le peu de motivation des jeunes à cultiver leur expression orale. La préparation des oraux est vécue comme accessoire, voire comme une corvée. D’ailleurs, au jour d’aujourd’hui, on ne peut parler de “préparation” aux oraux… L’enseignement a plutôt délaissé “l’expression orale” et réservé l’enseignement de l’art oratoire à une élite estudiantine (filière du droit, grandes écoles…). Ceci est fort heureusement en train de changer.  Pour de bon, je l’espère. Depuis peu on voit fleurir des concours d’éloquence un peu partout, avec de plus en plus de participants. Les jeunes de tous horizons prennent conscience que l’art oratoire est accessible à tous et, qu’avec du travail et de l’entrainement, on peut maîtriser l’art de la parole.  Effet de mode, certes. Cependant, couplé à la récente réforme du baccalauréat qui va dans le sens du développement de l’expression orale, gageons que l’engouement pour l’art oratoire sera pérenne.

Ok, mais concrètement, à quoi ça sert d’être à l’aise à l’oral ?

Une oratrice, un orateur, c’est quoi ?

Le Larousse nous dit

Personne qui prononce un discours devant des assistants
Personne éloquente, qui sait parler en public

C’est comme un comédien, en somme ?

Poussons un petit peu plus loin notre réflexion.

Oratrice ou orateur VS Comédienne ou comédien

Je travaille depuis longtemps avec des jeunes et des moins jeunes, dans le cadre d’ateliers de théâtre que j’anime. Outre le plaisir de jouer sur scène, cette activité est – pour les participants – un très bel outil de développement personnel : connaissance et dépassement de soi, confiance en soi, respect de l’autre, sens du collectif, gestion du trac, travail de sa voix… Des qualités également requises pour être bonne oratrice ou bon orateur.

En revanche, il est une différence fondamentale entre, d’une part, la comédienne ou le comédien et, d’autre part, l’oratrice ou l’orateur.

La comédienne et le comédien interprètent un personnage – cet(te) autre qui donne chair et voix au texte de l’auteur.e. La finalité de leur travail est de servir le texte de l’auteur.e pour le plaisir du public venu le découvrir mis en vie et apprécier le jeu des acteurs et des actrices…. L’orateur ou l’oratrice, en revanche, ne « joue» pas. Il ou elle ne « sert » pas un texte.

L’orateur ou l’oratrice, s’exprime. Ce sont ses convictions, son projet, ses valeurs… qu’il ou elle exprime, défend, et avec ses propres mots.

Certains excellentes oratrices ou excellents orateurs ne seront jamais bonnes comédiennes ou bons comédiens et inversement.

Je m’en rends compte, tous les jours dans mes ateliers. Certain.e.s élèves très talentueux(ses) sur scène sont très mal à l’aise lorsque ils ou elles doivent s’exprimer en public.

C’est ce constat qui m’a poussé à développer Orateurs Académie, une structure dédiée à l’art oratoire en parallèle de mes activités de professeure de théâtre :

permettre au plus grand nombre de s’exprimer – non pas sur scène – mais, cette fois, dans la vraie vie !

Car il y a toutes les bonnes raisons du monde pour que l’art oratoire, ne soit pas réservé à une élite (avocats, politiciens…) mais maîtrisé par toutes et tous.

Venons-en justement à la question posée

Être à l’aise à l’oral, à quoi ça sert ?

J’ai récemment animé un stage d’art oratoire auprès de jeunes collégiens et collégiennes 4ème/3ème. D’entrée de jeu, je leur ai demandé : « selon vous, à quoi ça sert d’être à l’aise à l’oral ». Toutes et tous ont donné une réponse relative à leur scolarité, en gros pour avoir de bonnes notes aux examens.

C’est parfaitement vrai – mieux vaut travailler ses qualités oratoires pour se donner toutes les chances de réussir ses examens (ceci dès le collège).

Cependant,

être à l’aise à l’oral et bien parler en public, sert surtout notre vie de femme ou d’homme, notre vie de citoyenne ou de citoyen.

Car, être bonne oratrice ou bon orateur, c’est savoir s’exprimer clairement, trouver les bons mots au bon moment, savoir s’adapter à son auditoire, savoir argumenter, savoir défendre ses idées et exposer ses projets, savoir se taire et réfléchir avant de prendre la parole… ou pas ; savoir regarder son auditoire en face et ne pas le fuir ; en somme

c’est exister au sein de la société, savoir se faire entendre, se faire comprendre, convaincre, avec ses mots, ses valeurs, ses humeurs.

Et c’est, pour moi, un grand bonheur que d’aider les jeunes en leur transmettant les fondamentaux de l’art oratoire, une base technique qui, au-delà d’être un atout de réussite scolaire ou professionnelle, leur permet de

mettre en lumière leurs capacités, leurs talents et leur vision du monde… d’être soi parmi les autres et de savoir le dire.

Pour conclure, je vous livre trois conseils pour réussir vos oraux et, plus généralement, pour bien parler en public. Vous verrez, qu’ils ne portent pas sur une problématique de vocabulaire mais sur votre posture, au sens large du terme. Car

pour apprendre à bien parler en public, il vous faut avoir conscience que la forme compte autant que le fond.

Trois conseils pour réussir ses oraux

Dans un prochain article qui paraîtra à la rentrée,  je partagerai un guide pratique pour aider les jeunes à préparer leurs oraux.

En attendant, je vous partage ici trois clés essentielles pour réussir ses oraux.  Bien sûr ce ne sont pas des baguettes magiques qui permettent de faire l’impasse sur ses révisions.

être à l'aise à l'oral, ça sert à quoi - affiche de présentation

1/ L’ancrage au sol pour être à l’aise à l’oral

Que vous soyez assis.e ou debout, posez vos deux pieds bien à plat sur le sol et concentrez-vous sur cet appui.  Soyez solide sur vos deux pieds, en équilibre et prenez conscience de cela.

Votre ancrage au sol est celui de votre confiance en vous.

Entraînez-vous, à lire debout à voix haute en étant attentif à rester bien ancré.e au sol

2/ Jouez de votre regard pour gagner en présence

Si vous ne devez travailler qu’un seul élément (ce que je vous déconseille fortement), c’est celui-là. Offrez un regard franc à votre auditoire. ne le fuyez pas !

Concernez-le en le considérant, impactez-le en lui livrant vos émotions et, écoutez-le en l’observant !

Pour prendre conscience de l’importance du regard dans votre communication orale, je vous invite à observer votre entourage. Quels est (sont) votre (vos) ressentis lorsqu’un.e ami.e ou un.e parent.e vous parle sans vous regarder ?

3/ Maître du temps vous serez, maître du jeu vous resterez

Une bonne oratrice, un bon orateur, doit savoir gérer le temps qui lui est imparti. Il en va de même lorsque vous passez un oral.

Pour cela, il est important de vous renseigner quant à la durée de votre temps de parole. Combien de temps aurez-vous pour exposer ou répondre… Une heure ou dix minutes ? D’un côté vous devez apprendre à développer, de l’autre vous devez savoir aller à l’essentiel. Ce n’est pas du tout le même travail préparatoire, vous en conviendrez. Mieux vaut donc connaître ce paramètre le plus en amont possible afin de bien vous préparer.

De plus, vous devez maîtriser le temps PENDANT votre exposé, quelle qu’en soit sa durée. C’est à dire en gérer le rythme et les respirations. La précipitation est votre plus grande ennemie durant un oral. En revanche, faites la part belle au silence.

Sachez respirer autant que laisser respirer votre auditoire, marquer des temps de pause pour appuyer sur les mots clés, créer une émotion ou laisser votre auditoire suspendu à vos lèvres…

Entrainez-vous. Prenez un texte littéraire (classique ou contemporain mais avec ponctuation). Lisez à voix haute, en respectant la ponctuation. A chaque signe de ponctuation, prenez le temps de respirer et d’observer l’espace autour de vous (voire, votre public, si vous avez la bonne idée de faire cet exercice devant des parents ou amis). Que ressentez-vous ?

Recevoir notre catalogue de rentrée “spécial  – réussir ses oraux “

Réussir ses oraux - Recevoir notre catalogue - Formations et Coachings - En présentiels et à distance

Notre catalogue de formations, ateliers et coaching ” – en présentiel et à distance – spécial jeunes (collégien.ne.s, lycéen.ne.s, étudiant.e.s)”, sortira peu avant la prochaine rentrée.

Ne le ratez pas et inscrivez-vous vite, en remplissant le formulaire ci-contre ! Puis RDV dans votre boite mail pour confirmer (par respect de la protection de vos données personnelles).

réussir ses oraux - formations et coaching

Et comme promis….

Trois exercice de relaxation pour être à l’aise à l’oral

Apprendre à vous relaxer avant de passer un oral

Apprendre à relâcher la pression et se recentrer, c’est fondamental et ça commence tout simplement par la respiration. Alors RESPIREZ et prenez-en conscience ! La sophrologie est une excellente technique de relaxation, adaptée à tous. Entraînez-vous, car c’est une technique et – comme toute technique -elle requiert une pratique régulière pour que vous en ressentiez tous les bienfaits.

téléchargez vos exercices de sophrologie - gestion du trac.

Ces exercices vous sont proposés par Violetta Wowczak, sophrologue certifiée et metteure en scène, mon associée “à la scène ” de longue date.

Ensemble nous avons notamment créé Orateurs Académie pour vous aider à réussir vos prises de paroles en public, vos vidéos, grâce aux outils du théâtre et de la sophrologie.

Outre ces exercices, la pratique de la sophrologie est très efficace pour apprendre à gérer son trac et, grâce à la visualisation, anticiper positivement l’événement.

Pour en savoir plus sur le trac, je vous invite à la lecture de cet article Peur de parler en public – Comment gérer son trac ?

Et selon vous, à quoi ça sert d’être à l’aise à l’oral et bien parler en public ?

One thought on “Être à l’aise à l’oral, ça sert à quoi ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.