7 fondamentaux pour réussir ses prises de parole en public

Réussir ses prises de parole en public, c’est comme faire ses abdos : cela demande entrainement et persévérance. Qu’on se le dise !

La première bonne nouvelle c’est que cela s’apprend. La seconde c’est que tout le monde peut y parvenir.

Pour vous y aider, dans la suite de cet article, je vous partage

Les 7 fondamentaux pour réussir ses prises de parole en public

les 7 fondamentaux pour réussir ses prises de parole en public

  1. Tout commence par la respiration
  2. Tu t’uses et tu te tues.
  3. Ferme-là !
  4. Le maître du temps, tu es
  5. Ouvre-toi, regarde-moi et souris-moi
  6. Ne laisse rien au hasard
  7. Crois en toi
En bonus, recevez ce guide offert

Apprendre à préparer et réussir vos prises de paroles en public

Comment préparer et réussir ses prises de parole en public

1/ Tout commence par la respiration

Observation N°1 / lorsque l’on dit à un groupe « prenez une inspiration profonde », on voit la plupart des épaules se soulever en cœur.

Observation N°2 / Si vous avez un bébé, sous le coude, observez-le pendant son sommeil.  Voyez comme son ventre se soulève à chaque inspiration et se creuse à chaque expiration…. Eh oui, le bébé, il a tout compris ! Disons plutôt qu’il ne réfléchit pas, lui. Il se laisse aller. Et il respire… Profondément…

Cette respiration profonde, est le premier élément à retrouver pour être à l’aise à l’oral.

Elle a deux bienfaits

– le premier est calmatoire. Un véritable antistress, un moyen de vous recentrer sur l’essentiel et de chasser les pensées parasites. Vous savez ces pensées, souvent négatives qui viennent nous enquiquiner au pire moment… Je suis nul.le ; Je n’y arriverai jamais ; j’ai tout oublié ; je ne sais plus rien ; pourquoi je suis tombé.e sur cette question ; il.elle me regarde bizaremment, je dois être complètement à côté de la plaque…

– le second est physiologique. Le souffle c’est la vie et l’élément indispensable au fonctionnement de votre voix. Nous verrons cela plus précisément dans un prochain article sur l’appareil phonateur (l’appareil responsable de la production de votre voix).

La respiration est la base de toutes les techniques de relaxation ; comme la sophrologie par exemple. A Orateurs Académie, vous êtes justement accompagné.e.s par une sophrologue, experte gestion du stress, pour apprendre à gérer votre trac. Vous découvrirez des exercices très concrets, à exploiter dans votre quotidien, par exemple juste avant de passer un oral ou d’animer une réunion. Par ailleurs, avec votre coache comédienne, vous apprenez à jouer de votre voix en gérant « techniquement » votre respiration.

2/ Tu t’uses et tu te tues

Je vous ai prévenu.e.s plus haut : Réussir ses prises de parole en public =  entrainement et persévérance !

Ici, je pense à Julie – 16 ans – brillante élève de première que j’ai rencontrée dans le cadre de sa préparation à un concours d’éloquence. Elle n’avait pas peur parler en public. Au contraire, elle aimait plutôt défendre ses idées à l’oral. Et, des idées, elle en avait. Malheureusement, son articulation était catastrophique. Elle parlait quasi bouche fermée, mâchoires serrées. Résultat : elle ne parvenait pas à capter l’attention de son auditoire.

La diction est un élément aussi fondamental que la respiration, en matière de prise de parole. C’est à l’oratrice ou à l’orateur de faire l’effort de parler distinctement pour se faire comprendre et se donner toutes les chances de retenir l’attention de son auditoire.

La diction est aussi l’art d’appuyer certaines consonnes et de donner plus ou moins de dimension aux mots que l’on emploie. C’est un excellent moyen d’impacter votre auditoire.

A Orateurs Académie, nous abordons l’articulation de manière ludique.

Totor t’as tort tu t’uses et tu te tues
Pourquoi t’entêtes-tu ?

(extrait de la chanson Totor T’as Tort de Georges Milton – 1932)

On ne vous lâche pas :

  1. on identifie vos talons d’Achille (on en a souvent plusieurs en termes de diction)
  2. on vous fait travailler en plein dessus avec des exercices adaptés
  3. on répète et on répète et on répète…

C’est répétitif. C’est souvent usant.  Mais qu’est-ce que c’est bon de parvenir à se faire enfin comprendre !

Découvrez quelques exercices (+ une vidéo) d’entrainement à la diction 

Merci Sylvie ! Tu ne m’as pas lâchée et aujourd’hui je suis en finale ! – Julie, 16 ans

Réussir ses prises de parole en public
3/ Ferme-là !

Pas très poli. Désolée. Mais bien parler en public, c’est aussi savoir se taire. Jouer de votre voix, certes, mais aussi savoir jouer de vos silences.

Car le silence dans la communication orale c’est, d’une part, une respiration – et croyez-moi, tout auditoire apprécie ces petites pauses.

D’autre part, cela peut vous permettre de créer un effet :

  • lorsque le silence est judicieusement placé juste avant un mot, c’est un moyen de capter l’attention de l’auditoire : “attention, je vais dire quelque chose de très importants : ouvrez grand vos oreilles !“; ainsi, vous préparez le terrain à la bonne réception d’un message important, d’un chiffre etc…
  • lorsqu’il est placé après un mot ou une idée, c’est une invitation à la réflexion ou la création d’un effet (dramatique ou comique).

Pour bien le comprendre, je vous propose d’analyser les discours d’hommes politiques et de noter leurs postures lors de ces pauses maîtrisées.

A Orateurs Académie, vous apprenez à bien parler et à vous taire !

4/ Le Maître du temps, tu es

Que vous soyez chef.e d’entreprise, cadre, salarié.e, étudiant.e ou lycéen.ne, votre temps de parole est compté. Ça met la pression et – du coup – on met le turbo dans son élocution… à tort !

Se précipiter c’est un peu beaucoup faire aveu de faiblesse, de manque de maîtrise de soi. C’est au risque de débiter vos propos à cent à l’heure et de les rendre inaudibles (même avec une bonne articulation).

Rien ne sert de courir… Respirez à point !

Quand on a peu de temps, il faut savoir aller à l’essentiel plutôt que de vouloir tout dire.

A Orateurs Académie, vous apprenez à moduler votre débit, à mettre du rythme et de l’énergie dans vos prises de parole, en proscrivant toute précipitation. Vous travaillerez avec et sans chrono, pour apprendre à maîtriser votre temps de parole, entraîner votre esprit de synthèse et gérer cette pression du temps. Vous gagnerez ainsi en impact.

5/ Ouvre-toi, regarde-moi et souris-moi

L’art de bien parler en public, repose sur la maîtrise de votre expression orale et de votre langage non verbal, c’est à dire – votre posture, votre gestuelle, votre regard, votre sourire.

Votre corps parle.

Pour le comprendre il est bon de se positionner du point de vue de l’auditoire. Observez des situations de communication toutes simples : que pensez-vous d’une personne qui (vous) parle tête baissée ?

Oui, votre corps envoie des messages à votre auditoire. Mieux vaut que ceux-ci soient positifs.

De plus, le langage de votre corps peut devenir très bruyant et venir parasiter dangereusement vos propos.

Par exemple, si vous jouez avec un stylo. Un geste purement machinal. A priori, rien de méchant. Rien d’irrévérencieux. C’est souvent une sorte d’antistress. Mais voilà, le problème est que cela

  1. met en avant votre fébrilité,
  2. focalise l’attention de l’auditoire sur le geste, plutôt que sur la parole,
  3. devient rapidement insupportable pour votre auditoire (le cliquetis incessant d’ouverture/fermeture).

Il ne s’agit pas, non plus, de figer votre gestuelle. Avec orateurs Académie vous prenez conscience de l’importance du langage non verbal, ouvrez votre posture, apprenez à sourire et à jouer de votre regard.

6/ Prépare-toi, ne laisse rien au hasard

L’improvisation est votre pire ennemi. Toute prise de parole en public se prépare. Je veux parler

  • des informations qu’il est bon d’obtenir en amont (les questions à se poser pour en savoir plus sur l’auditoire/votre jury, le déroulement de votre prise de parole..)
  • de votre training (se mettre en situation, s’entraîner en parlant à voix haute…)
  • de votre check-list le jour J, etc…

A Orateurs Académie, nous insistons sur cette nécessaire préparation car elle est le socle de votre confiance en vous.

Recevez notre guide gratuit pour justement vous aider à vous préparer.

7/ Crois en toi

Et soudain patatra, le grand imprévu – panne de courant en pleine présentation en public, plus de support visuel, plus de plan, plus de chiffre…. Vous êtes sans filet…

Respirez !

Plaisantez avec votre audience sur l’incident/la technique et puis poursuivez votre présentation. Ne perdez ni votre énergie ni l’attention de votre audience à vouloir réparer le matériel à tout prix.

Concentrez-vous/recentrez-vous !

Vous connaissez votre sujet, vous pouvez parfaitement continuer sans ces supports. Ils ne sont qu’illustrations de ce que VOUS avez à dire. Et VOUS savez ce que VOUS avez à dire.

Quant aux références chiffrées, si nécessaire, vous les enverrez par mail. Cela vous donnera une bonne occasion de revenir vers votre audience… Pas mal, non ?

Ce ne sera peut-être pas aussi parfait que vous l’aviez prévu… mais qui sait… l’imprévu nous réserve souvent de belles surprises.

Faites-vous confiance !

Vous souhaitez en savoir plus, être accompagné.e ?

Tout le monde peut apprendre à bien parler en public et (re)trouver confiance en son expression orale.

Alors, en avant toutes ! Il n’y a pas de “oui mais moi, c’est différent, je ne.” VOUS comme quiconque – “j’ai bien dit “tout le monde” – Croyez-moi, au fil des ateliers, stages et formations que j’anime depuis longtemps, j’ai rencontré des publics très divers. Chacun à ses atouts, chacun ses faiblesses, et les atouts comme les faiblesses se travaillent.

A Orateurs Académie, nous vous accompagnons sur le chemin de la découverte de VOS potentiels, vous apprenez à les développer et à les exploiter en toute autonomie.

Suivez le fil de notre actualité !

Abonnez-vous dès maintenant aux infos d’Orateurs Académie et recevez : nos news, mais aussi des conseils, des vidéos de pratique pour mieux vous exprimer à l’oral.

En bonus, recevez notre guide pour apprendre à préparer et réussir vos prises de paroles en public

Les questions à vous poser, les choix de contenus, des conseils concrets…

Un document de vingt-deux pages conçu comme une base de travail pour toutes celles et ceux qui souhaitent être à l’aise en public ou face à la caméra.

Comment préparer et réussir ses prises de parole en public

 fondamentauxréussir ses prises de parole en public - affiche pour les

Vous souhaitez en savoir plus, être accompagné.e ?

7 fondamentaux pour réussir ses prises de parole

3 thoughts on “7 fondamentaux pour réussir ses prises de parole en public

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.